Shortcuts:

IMAGE: Return to Main IMAGE: RSS Feed IMAGE: Show All Jobs

Position Details: Recrutement d'un Consultant National

Location: Bujumbura, Burundi
Openings: 1

Description:

 

Termes de Référence pour le recrutement d’un consultant national pour réaliser une évaluation rapide de la place du modèle Associations Villageoises d’Epargne et crédit- Nawe Nuze  dans les plans ou outils de développement du  Gouvernement.



Informations Générales

Commanditaire:    CARE International au Burundi

 Programmes :        Empowerment des Femmes et  des jeunes

Département : Qualité des programmes et  Apprentissage, volet VSLA  

Financement : Projet Power Africa /CARE Canada

Lieu de la Consultance: Burundi 

Démarrage de l’activité : 8  Janvier 2018           

Durée de la consultance : 12 jours ouvrables     

Coordination:    Coordonnateur de la Gestion des Connaissances et  Partenariat

 

 


  1. Contexte

CARE International est présente au Burundi depuis 1994 où la mise en œuvre s'est concentrée sur l'intervention d'urgence et la réhabilitation après la guerre civile. Depuis 2005, CARE Burundi a commencé une transition des projets d’urgence vers les projets de développement. Des lors, CARE Intervient à travers des organisations locales dans ses programmes, en vue de renforcer leurs capacités institutionnelles et de leur transférer progressivement des modèles clés dans des thématiques d’intervention. En fait, CARE International au Burundi engage de plus en plus de partenaires pour former une alliance forte afin de maximiser l'impact dans la réduction de la pauvreté et la protection de la dignité des femmes vulnérables et des jeunes. Pour assurer la base d'une intervention durable et efficace, CARE Burundi a défini des approches claires pour s'attaquer aux causes sous-jacentes de la pauvreté. L'approche VSLA est l'une des approches d'intervention visant à créer un environnement favorable aux opportunités économiques pour les femmes et les jeunes, en particulier les adolescentes.

L'approche VSLA a été lancée par CARE Niger depuis 1991 pour améliorer le statut socio-économique des femmes extrêmement pauvres. CARE International a décidé de mettre en œuvre cette approche partout dans le monde pour promouvoir l'autonomisation économique des populations vulnérables, en particulier les femmes et les filles. Au Burundi, l'expérimentation de l'approche a commencé en 2005 avec la mise en œuvre d'un projet pilote d'épargne et de crédit villageois appelé Kazoza keza dans la province de Gitega. Au cours des 12 dernières années, CARE International au Burundi et ses partenaires d'exécution ont déjà créé plus de 19 000 groupes VSLA avec plus de 360 ​​000 membres.

Avant la fin de l'année 2016, le Ministère des Droits Humains, des Affaires Sociales et du Genre a adressé une demande officielle à CARE Burundi à adopter l'approche VSLA, communément appelée NAWE NUZE par CARE et ses partenaires et bénéficiaires,  pour l'étendre sur tout le territoire national et en multiplier les impacts. Le but du Ministère était de rechercher un soutien technique et financier de CARE International pour renforcer les capacités du Ministère en matière d'approche VSLA et de l'appuyer dans la phase l'extension de l'approche sur le territoire national.

CARE Burundi a répondu favorablement à cette demande du Ministère qui s’aligne bien avec la vision  2020 de CARE International qui vise la maximisation de l’impact. De plus, la volonté du Ministère coïncide bien avec le plan stratégique de CARE  Burundi d’étendre l’approche VSLA a 60% des vulnérables de 15 à 59 ans d’ici 2020.  En effet, l'adoption de l'approche permet la reconnaissance de NAWE NUZE comme une stratégie pour l'autonomisation des femmes et des jeunes vulnérables. Pour cette approche, les prêts et les économies parmi les membres du groupe ne sont pas le seul but. Les femmes seront plus productives si l'environnement autour d'elles est plus favorable, si les maris, les frères et les parents les soutiennent, si elles bénéficient d'un encadrement approprié et si les banques et autres institutions financières s'engagent à leur proposer des produits plus appropriés.

L'appropriation de l'approche par le ministère ayant les droits de l'homme, la solidarité nationale et le genre en charge facilitera le processus d'autonomisation des femmes  dans  toutes ses dimensions des manières suivantes:

1.    L’Approche de Nawe Nuze sera mise en œuvre sous la supervision des structures décentralisées du gouvernement et la mise à l'échelle sera facile car le gouvernement a la capacité de couvrir toutes les provinces qui ne sont pas encore couvertes par le programme de CARE Burundi. L'adoption de cette stratégie permet au gouvernement d'assurer la qualité des VSLA, qui s'étendent sur l'ensemble du territoire national.

2.    Le ministère des Droits de l'Homme, de la Solidarité nationale et du Genre a la responsabilité d'assurer le bien-être des ménages et la bonne protection des droits d’où  le VSLA –Nawe Nuze sera une approche intégrée pour l’autonomisation de la femme.

3.    Le ministère aura un œil sur l’accompagnement des communautés où l'approche est mise en œuvre afin d'assurer la continuité ou l'adaptabilité partout où les composantes additionnelles sont jugées très importantes pour générer l'impact souhaité dans la vie des femmes. Par ailleurs, le ministère témoigne déjà de l'impact de l'approche et est bien placé pour partager son expérience avec d'autres ministères, y compris le ministère des Finances, ce qui pourrait faciliter la reconnaissance de l'approche comme approche d'inclusion financière dans un proche avenir.

 

A travers le projet Power Africa, CARE Canada a mobilisé un fond pour accompagner ce processus d’adoption de l’approche VSLA par le Ministère. Dans le but d’informer les autres acteurs dans le domaine d’autonomisation économique et d’inclusion financière, et de continuer à influencer d’autres acteurs pour s’approprier de l’approche, CARE veut conduire une évaluation rapide des documents et politiques existant dans le domaine d’autonomisation économique, en vue de voir la place du VSLA dans ces stratégies et politiques, afin d’influencer  les responsables de la mise en œuvre de ces politiques à promouvoir l’approche VSLA comme une stratégie de contribuer à la réalisation de leurs objectifs. Le renforcement de capacité sera accompagné de la mise à la disposition du ministère des outils de formation et de gestion de l’approche VSLA pendant la phase de sa diffusion. Ces termes de références visent le recrutement d’un consultant  national qui va mener cette Evaluation des politiques et outils de planification du Gouvernement dans le but d’analyser la place ou le modèle VSLA pourrait contribuer efficacement à l’atteinte des objectifs et à la promotion de l’autonomisation des femmes sous toutes ses dimensions : autonomie économique, politique, cohésion sociale, prise de décisions importantes sur les questions importantes de sa vie et concernant le pays en générale, capacité d’influencer positivement son environnement légal et autres.   

 

  II.        II. OBJECTIF  DU PRESENT TRAVAIL:

 

Le consultant national va réaliser une évaluation rapide pour analyser la place que pourrait prendre le modèle VSLA dans les outils ou programmes de développement  du Gouvernement, y compris la Stratégie Nationale d'Inclusion Financière, le CSLP II, Vision 2025, la Politique Nationale Genre et autres politiques.

III.        RESULTATS ATTENDUS

 

Le travail sera sanctionné par la production d’un rapport concret  d’au plus 30 pages portant sur les points ci-après: 

·         Analyse des politiques ayant au centre l’autonomisation économique de la population vulnerables et des femmes et des filles en particulier et  leurs domaines d’interventions pour etablir le lien avec l’approche VSLA

·         Analyse qualitative de l’état des lieux de la mise en œuvre de ces politiques, en liant cela a l’approche VSLA et ce qu’elle pourrait contribuer pour faciliter l’atteinte des objectifs.

·         Formulation des recommendations précises aux acteurs clés responsables de la mise en œuvre de ces politiques et à CARE, visant la promotion de l’approche VSLA pour sa contribution a la mise en œuvre de ces politiques ou des  recommandations sur les strategies d’extension de l’approche a grande echelle en vue d’atteindre plus de cibles.

·         L’étude devra répondre aux questions suivantes. Est-ce que l’approche VSLA pourrait contribuer à atteindre les objectifs de développement dans les domaines clés du pays, si oui dans quel domaine ? Comment l’intégration de l’approche pourrait contribuer mieux au développement du pays ?  Quelle rôle pourraient jouer CARE, LE Gouvernement et d’autres acteurs (à être précises par l’étude pour

III.  ACTIVITES A ETRE REALISER PAR LE CONSULTANT

Les activités à mener sont les suivantes:

·         Développer une méthodologie de travail appropriée incluant l’échantillonnage

·         Développer des outils de collecte et d’analyse des données.  

·         Consulter les Politiques ou documents nationaux de planification dans le domaine d’autonomisation de la femme et principalement l’autonomisation économique au sein des ministères clés qui ont le développement de la femme rurale dans leurs attributions dont  principalement le Ministère ayant le genre dans ses attributions, le Ministère ayant l’inclusion financière, le Ministère du Développement communal et autres. Ministères 

·          Consulter les autres études faites dans les domaines ou domaines proches afin de s’y réfère avant de tirer des conclusions sur  l’appréciation relative de l’approche dans le domaine d’autonomisation de la femme rurale

·         Faire une collecte des données sur la place du VSLA dans l’autonomisation de la femme burundaise

·         Analyser l’approche VSLA-Nawe Nuze et s’y référer pour établir le lien entre l’approche VSLA et les documents de politiques existantes trouvées adaptées à l’autonomisation de la femme au sein des Ministères clés  et au niveau national

·         Produire le rapport provisoire de l’étude  en Français,

·         Organiser une restitution des résultats préliminaires auprès de l’équipe restreinte  de CARE et Ministère Genre,

·          Intégrer les feedbacks dans le rapport,

·         Produire un rapport final de l’étude intégrant les feedbacks reçus.

 

IV.   METHODOLOGIE

Le consultant aura à collaborer avec l’équipe de gestion du projet Power Africa, le Ministère  des droits de la personne humaine, de la solidarité et du Genre et les autres Ministères, pour se convenir sur une méthodologie de travail appropriée mais participative pour atteindre les objectifs fixés de l’étude. La méthodologie sera documentée et discutée par les parties prenantes à l’exécution du projet, c’est-à-dire un échange entre le consultant et le staff clé de CARE et le Ministère ayant le genre dans ses attributions.

Echantillonnage

La méthodologie proposée par le consultant sera discutée par une équipe interne de CARE Burundi composée du coordonnateur de la gestion des connaissances et partenariat, la conseillère en volet économique et VSLA, ainsi que le conseiller en suivi et évaluation, avant d’être validée pour utilisation.  

 L’évaluation qualitative

Sur base de la qualité des données recherchées, des principaux groupes cibles et diverses parties prenantes impliquées dans cette étude, le consultant proposera le nombre de focus groups et d’Interviews semi-Structurées (ISS) à conduire.

V.     ROLE ET RESPONSABILITE DE CARE 

 

CARE  va prendre en charge les perdiems, hébergement et logement du consultant sur terrain en cas de besoin selon le taux fixé par les politiques de CARE en la matière (voir Albur N°183 de CARE International au Burundi). De plus, elle mettra à la disposition du consultant toute documentation disponible nécessaire à la conduite de cette évaluation que le consultant exploitera de façon professionnelle. Tout au long du processus, le consultant aura un appui logistique du staff du projet et de la mission. Le travail de saisie  et de  rédaction du rapport revient au consultant.  

VI.   DUREE DE L’EVALUATION

 

La date de démarrage du travail est estimative ment le 08 Janvier 2018  mais confirmée après le processus de sélection du consultant. 

La durée totale de l’évaluation est estimée à 12 jours calendriers qui correspondent aux jours ouvrables à compter à partir du 08 Janvier  2018 Cet répartis comme-suit:

Tâche

Nombre de jours

Exploitation de documents de CARE y compris le modèle VSLA-Nawe Nuze  

1 Jours

Descentes auprès des Ministères et autres institutions pour la collecte des documents de planification sur l’autonomisation de la femme 

1 Jour

Elaboration de la méthodologie (incluant les outils)

1/2 Jour

Débriefing sur la méthodologie avec l'équipe à Bujumbura & finalisation de la méthodologie

1/2 Jour

Conduite des interviews

3 Jours

Analyse des données et rédaction  du rapport préliminaire

4 Jours

Finalisation du rapport, du plan de renforcement des capacités et autres documents éventuels connexes (intégration des observations & recommandations) et partage du rapport

1 Jours

Restitution des résultats devant les acteurs impliqués dans l’étude

1 Jour

TOTAL

12 Jours

 

VII.                COMPETENCES ET CONDITIONS REQUISES

·         Diplôme universitaire en Economie, Développement communautaire, sciences sociales et/ou juridiques, sciences de l’éducation et/ou en socio/anthropologie

·         Expérience d’au moins 5 ans dans la réalisation des évaluations  dans le domaine économique et développement communautaire

·         Expérience prouvée en matière de recherches qualitatives

·          Expérience prouvée dans la collecte de données auprès des institutions gouvernementales  

·         Avoir une expérience en  économie de développement et domaine des femmes

·         Avoir de solides connaissances  des techniques de communication.

·         Aptitude à écrire des rapports de qualité en français, et à faire des présentations devant un  grand public

·         Avoir réalisé des études similaires avec succès attestés par les références des différents travaux réalisés et une copie du rapport d’un travail similaire produit est un atout.

·         Avoir une forte capacité pour amener les communautés à parler

·         Etre disponible à la date de démarrage indiquée dans les présents  Termes de Reference  et durant toute la durée de l’évaluation.

 

VIII.              CANDIDATURE

Le dossier de soumission devra impérativement comprendre :

·         Un CV du/de la/ consultant(e)s incluant une adresse de contact avec téléphone et adresse e-mail.

·         Une offre technique indiquant la compréhension de la mission, la méthodologie et le calendrier indicatif

·         Une offre financière  reflétant les tâches clés de la mission

  

NB : Le consultant devra payer l’impôt au trésor public burundais selon la loi en vigueur. S’il est enregistré avec son numéro d’identification fiscale (NIF), il sera responsable lui-même de verser le montant de l’impôt à l’Office Burundais des Recettes (OBR). En cas contraire, CARE International au Burundi a la responsabilité de prélever ce montant avant le transfert au compte du consultant, et de le verser à l’OBR tel que stipule la loi en la matière.

IX.    SOUMISSION DES CANDIDATURES

 

Les personnes intéressées par cette offre doivent envoyer les documents listés ci-dessus à l’adresse suivante: Hubert.Nkurunziza@care.org ; en copie a

Theophile.Nibigira@care.org  et Nicedore.Nkurunziza@care.org

 

Date limite: 05/01/2018, à 16h00. (2 semaines après le lancement de l’appel d’offre) 

Click to Apply:

IMAGE: Apply to Position




Powered by: CATS - Applicant Tracking System